Posted on

Plastic and Virtual Packaging

Virtual mountains of plastic packages interrogate our (dis-)connection with reality.

Virtual experience featuring 3D models, scans and texts read by computer-generated voice, January 2022.

Mountains of Plastic

We dream of packaged products and experiences, we dream of computer generated ads, holidays and home interiors.

Wrapped gifts and sweets teach us at an early age to associate plastic packaging and instant gratification.

The more plastic packaging, the bigger the event to celebrate and the bigger the satisfaction will be.

What plastic packaging protects us against might in fact be reality, the substance to preserve might be our childhood fantasies. Could the same be said for virtual reality?  

Childhood Fantasies

Demand for pure lines and defect-free objects is so high that the physical world can’t satisfy us anymore. Everything must look as spotless as on computer generated images,  products must be packaged and protected from reality so that no imperfection can ruin our experience. 

Physical Reality Can’t Satisfy us Anymore

One could say we live in a 6-sigma society, a society that expects reality to be 99.99966% defect-free. A society that is obsessed with purity: purity of the form, purity of the new, purity of the commodity. Any imperfection or variation makes a product instantly worthless. Could human existence be improved this way? 

// Emballages Plastiques et Virtuels

Promenez-vous dans les montagnes d’emballages en plastique de Christophe Bruchansky. Et écoutez ses commentaires sur notre (dé-)connection avec la réalité.

Nous rêvons de produits emballés, nous rêvons de publicités, vacances et déco d’intérieurs générés par ordinateur. Les chocolats et autres friandises vendus en supermarché nous apprennent dès le plus jeune âge à associer emballage plastique et plaisir imminent. Plus il y a d’emballage plastique, plus l’événement est important, et plu grande sera la satisfaction. Ce dont les emballages plastiques nous protègent pourrait être en fait la réalité, la substance à préserver être nos rêves d’enfants. Pouvons-nous dire de même de la réalité virtuelle?

La demande pour les lignes pures et objets sans défauts est telle que le monde physique ne suffit plus à nous satisfaire. Tout doit être aussi impeccable que dans les images de synthèse, les produits doivent être emballés et protégés de la réalité afin qu’aucune imperfection ne puisse gâcher notre expérience.

Nous vivons dans une société 6-sigma, une société attendant de la réalité qu’elle soit 99.99966% exempte de tout défaut, une société obsédée par la pureté de la forme, de la nouveauté, de la commodité. Toute variation ou imperfection fait perdre instantanément la valeur d’une chose. L’existence humaine peut-elle être vraiment améliorée de cette façon?

Chaos group exhibition, November 2022, Paris