Digressive Prospects

Vers une société digressive

Il ne suffit pas de se projeter dans un avenir aussi clairement définit soit-il pour se résoudre à l’action, faut-il encore concevoir le chemin qui nous en sépare. Le projet digressif est par certains aspects à notre portée immédiate : non seulement tout est dans notre existence excuse à la digression – du temps qui passe à nos conversations de tous les jours –, mais son principe offre de plus un cadre conceptuel particulièrement adapté à des mouvements participatifs déjà bien entamés, mouvements dont l’objectif est la constitution de structures alternatives aux pouvoirs étatiques et économiques actuels. Certes, le projet d’une société digressive navigue par d’autres aspects à contre-courant, comme lorsqu’il s’oppose à une conception universelle du droit, mais je n’aurais pas persisté dans sa conception si je n’étais pas persuadé de sa cohérence : l’approche digressive est à mes yeux la seule crédible afin de lutter contre toute forme d’aliénation.

Loin d’être stérile, le principe de n’en imposer aucun à autrui permettrait d’aboutir à des conclusions dans bien des domaines de l’activité humaine. D’où les appels suivants à lancer et interpréter en fonction du contexte politique, économique, social et culturel.

Tags: ,

‹‹ | ››

See the list of all articles